• en
  • fr

  • Innovation, recherche & développement

    Des tests diagnostiques sur papier pour le contrôle microbiologique

    Les tests diagnostiques sur papier pour le contrôle microbiologique

    Les outils diagnostiques actuellement disponibles ne se prêtent pas toujours au dépistage de certaines maladies infectieuses graves dans les endroits où il est impératif d’avoir recours à des solutions peu coûteuses, faciles à utiliser et résistantes aux conditions locales. Par exemple dans les pays émergents, où l’accès aux soins est parfois difficile.

    Le papier est récemment devenu un support intéressant pour les tests de diagnostic car c’est un matériau peu onéreux et très répandu. Il est facile à conserver, à utiliser, à détruire après utilisation et compatible avec de nombreuses utilisations biochimiques et biomédicales. Le papier peut absorber et transférer des liquides simplement grâce à la force de capillarité. Les dispositifs diagnostiques papiers sont donc prometteurs et pourraient faire évoluer les pratiques, en permettant un diagnostic en dehors du laboratoire. Grâce aux progrès réalisés dans les procédés de fabrication et les techniques d’analyses, le nombre de kits de diagnostic à base de papier ne devrait cesser d’augmenter dans un futur proche.

    Le test diagnostique sur papier est une nouvelle solution de culture bactériologique à faible coût basée sur du papier et brevetée par bioMérieux. Il permet de réaliser des contrôles microbiologiques en l’absence d’un personnel de laboratoire formé.

    Ce dispositif repose sur un papier contenant directement le milieu de culture et pouvant également renfermer des antibiotiques.

     

    IMG-CH07-2

    Dispositif diagnostique papier avec une croissance de colonies Vibrio cholerae

    Cette solution innovante est conçue pour fournir des informations permettant aux médecins de connaître en une seule étape la quantité, l’identité et la sensibilité aux antibiotiques du pathogène associé à l’infection (par exemple : infection des voies urinaires, diarrhée…). Le résultat est visible à l’œil nu et facile à interpréter sans aucune connaissance en microbiologie.

    Les dispositifs diagnostiques papiers pourraient modifier radicalement le diagnostic et la prévention de nombreuses maladies tropicales et infectieuses dans les zones reculées (par exemple en détectant les infections urinaires ou entériques), en contrôlant la qualité microbiologique de l’eau ou encore en détectant l’émergence d’une résistance aux antibiotiques tout en orientant l’antibiothérapie la plus adaptée pour le patient.

    Une première expérience sur le terrain (en Haïti en 2014) a été réalisée avec des tests diagnostiques sur papier pour la détection de Vibrio cholerae dans l’eau et les matières fécales. Les résultats préliminaires ont été très encourageants.

     

    Illustration_Chap7-2b.png

    Utilisation du dispositif diagnostique papier sur des échantillons d’eau en Haïti

    Illustration_Chap7-2c.png

    Utilisation du dispositif diagnostique papier sur des échantillons de matières fécales en Haïti