• en
  • fr

  • Résistance aux antibiotiques : Communication publique et éducation

    Communication publique autour de la résistance aux antibiotiques

    Communiquer activement dans le monde entier

    En juin 2015, bioMérieux a participé au forum sur l’usage raisonné des antibiotiques organisé à la Maison Blanche et a contribué activement aux discussions sur le plan d’action national pour lutter contre les bactéries résistantes aux antibiotiques lancé par l’administration Obama. Ce forum a rassemblé 150 experts de renom sur la résistance aux antibiotiques afin de débattre des différents changements qu’il serait possible de mettre en œuvre dans les 5 prochaines années pour ralentir l’émergence des bactéries résistantes, éviter leur transmission et préserver l’efficacité des antibiotiques actuels. Des discussions de première importance ont également porté sur le développement non seulement de nouveaux antibiotiques, mais également de nouveaux outils de diagnostic des maladies infectieuses.
    Le Directeur Médical de bioMérieux, Mark Miller, a participé en 2016 à l’Assemblée Générale des Nations Unies visant à inciter les Etats Membres à s’engager dans la lutte contre la propagation des infections à bactérie résistante.(88)


    Le 20 janvier 2017, en marge du « World Economic Forum » de Davos, une table ronde a été organisée sur le thème de la lutte contre l’antibio-résistance, plus particulièrement du nécessaire engagement en faveur des solutions de diagnostic. bioMérieux a participé à cette table ronde, aux côtés d’autres grands acteurs internationaux, publics comme privés. A cette occasion, Jean-Luc Belingard, Administrateur, ancien Président de bioMérieux, a rappelé la valeur médico-économique des tests de diagnostic dans ce combat, pour les patients comme pour la santé publique.

    En France, bioMérieux a également participé activement au lancement d’un programme interministériel pour maîtriser la résistance bactérienne. Lors de la 1ère réunion du CIS le 17 novembre 2016, à laquelle a participé Nicolas Cartier, Directeur Unité Industrie de bioMérieux, la feuille de route présentant 13 grandes mesures et 40 actions pour lutter contre la résistance aux antibiotiques a été adoptée. Dans la continuité de cette feuille de route, un forum interministériel relatif à l’innovation s’est tenu le 14 novembre 2018, confirmant le lancement d’un programme prioritaire de recherche de 40 millions d’euros consacré à la lutte contre l’antibiorésistance. Ce programme sera coordonné par l’INSERM et permettra de mettre en œuvre une approche « Une seule santé » (One Health) combinant santé humaine, santé animale et compréhension des environnements.

    Initiatives de bioMérieux autour de la résistance

    Entre 2007 et 2015, bioMérieux a organisé une conférence biennale sur les infections liées aux soins et la résistance bactérienne conçue sur le modèle du Forum économique mondial de Davos. Intitulé « World HAI/Resistance Forum », cet évènement rassemblait près de 70 experts de renommée internationale spécialisés en santé humaine et animale afin de débattre sur l’émergence et la propagation des bactéries résistantes aux antibiotiques, et de proposer des actions concrètes aux décideurs. Ce rendez-vous a motivé l’organisation de réunions parallèles sur la résistance aux antibactériens dans plusieurs pays.

    Le « World HAI/Resistance Forum » a permis le déploiement d’une enquête mondiale d’utilisation d’antibiotiques et de prévalence de la résistance dans les hôpitaux (GLOBAL-PPS).

    bioMérieux organise également un certain nombre de symposiums sur la résistance aux antibiotiques dans le cadre de réunions scientifiques annuelles (p. ex. lors de l'ASM, de l'ICAAC, de l’IDWeek, du World Antimicrobial Resistance Congress et de l’ECCMID). En parallèle, la Société soutient des actions de sensibilisation et des rencontres scientifiques de haut niveau, ainsi que des symposiums nationaux et des journées de sensibilisation ayant trait à la résistance aux antibiotiques à destination des professionnels de santé humaine et vétérinaire.

    Par ailleurs, bioMérieux apporte son soutien à la déclaration de l’Alliance contre le développement des bactéries multirésistantes.(71)
    La société a également rejoint l’AMR Industry Alliance qui réunit 22 sociétés ayant investi en 2016 au moins 2 milliards de dollars en R&D sur des projets liés à la résistance aux antibiotiques.